mardi 12 avril 2016

I only call you when it's half past five


Écume souveraine à ton corps ventriloque,
À tes lèvres écorchées,
À tes souvenirs gras;
Je dissèque tes émois comme le soleil trop chaud, une carcasse de crabe.

Néanmoins toujours au demeurant servile
De tes doigts stroboscopes dans mes marées trop lasses
Tu t'effaceras ce soir entre mes bras lunaires
Allant, anonyme, synonyme,
En cadence embrasser
Mes berges
Léchées de limon.

De cette grève où souffre ton vent
Nous ne verrons poindre l'ignoble d'aucun chalutier
Dans mes hauts fonds trépas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire