jeudi 17 septembre 2015

And you want to travel blind


















Photographs of the surface of Mars, courtesy of HiRISE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


"Je ne crois certes pas que nous en soyons là, dans ce no-man’s land défini par le révolu ou par la perspective sans envie du présent, ni même peut-être sur cette trajectoire; je suis encore souvent émerveillée par la finesse avec laquelle je me surprends encore à vous aimer quotidiennement, à chérir votre âme aux soubresauts surprenants et à me délecter de votre dos dérobé par mes yeux voleurs, en catimini, au matin. Mais je tenais à le dire, pour calmer mes craintes, et pour nous rappeler que la sacrosainte perception du temps dans un duo n’est qu’une construction oubliant le moment présent et la volonté actuelle d’être aux côtés de l’autre, une fabrication sociale qui fait fuir les moments véritables, les moments que l’on veut vivre avec intensité et émotions sincères, au profit des autres jours, ceux passés (et donc nécessairement vains à se rappeler) ou futurs (et intrinsèquement liée à une dimension qui ne nous arrime en aucun cas)."

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

J'ai vraiment de la misère à étudier, à aimer, à exister.
Je vais faire une oeuvre avec des commentaires niais de gens sur youtube. Juste parce que.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire