vendredi 8 mai 2015

Cantana



Un matin de pluie, une écharde enlevée. Le son de la cloche de l'école primaire, les plateformes et les fantasmes incertains d'enfants disjonctés. La compréhension du désespoir, l'espoir de la décrépitude. La solitude partagée, le mal de vivre effacé, la sentinelle des jeux ratés.

Je t'ai aimé un soir d'été mais mon amour tout cela passé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire