jeudi 23 avril 2015

Afterlife; oh my god, what an awful word


Paul Theck, Ponza and Roma


Arrêter de subir sa vie, et essayer de la vivre, un peu, aussi, j'imagine.


"Toujours se rappeler de la beauté des amours
Toujours    se rappeler          de                   la                    beauté                        des amours
Même quand nous ne nous               aimerons                    plus
Même quand nous ne nous               haïrons           pas;
Toujours, se rappeler de la beauté des amours."


Je suis perdue en plein brouillard, sans corne de brume sur mon rafiot, au milieu de paquebots centenaires, téméraires, sourds et aveugles de mes maigres blanches de bois.


Et les voilà qui me regardent et qui rient : et tandis qu’ils rient ils me haïssent encore. Il y a de la glace dans leur rire.

- Prologue d'Ainsi Parlait Zarathoustra

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire