dimanche 22 février 2015

Même si je ne suis rien pour toi


J'ai avalé les goupilles de tes grenades pour que tu n'aies pas à les jeter bon débarras pas de recyclage Kalashnikov dans l'oesophage et tes shrapnels dans l'estomac entrailles déchirées par ton intérêt trop peu marqué pourquoi je m'ennuie de toi c'est idiot je ne te connais même pas je regrette d'aimer mon amoureux je regrette d'aimer cette vie étrange je me sentirai seule quand viendra l'aurore je me sentirai seule quand nous serons morts mais merde pourquoi ces mots sortent jamais de ma tête pourquoi mon angoisse enserre toujours mes rêves je me sens vide je me sens nulle poème de merde examens demain
qu'est-ce que je fais debout, dis moi?
j'ai peur et je pense à toi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire