mardi 7 octobre 2014

Valse sentimentale


Torpeur au bout des doigts, langueur au fond des reins, éclairage purpurin sur mes courbes et dangereuse et douce chaleur de nos embourbes.

Tu es une veuve noire à mon sein,
Un scorpion contre mon sexe,
Une vipère sur mes cuisses.
Tu es le venin de ma plaie.

Pourquoi tant craindre d'aimer?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire