vendredi 8 août 2014

Hey, I'm not synthetica


Evelyn Bencicova, photographe berlinoise complètement incroyable


Je sais, les amis, je n'écris pas beaucoup.
J'ai beaucoup de trucs qui me triturent les neurones en ce moment et les mots ne semblent pas sortir véritables.
Je ne sais pas.


Je t'ai aimé du bout de la bouche,
Embrassé sans sortir la langue,
Laissé regarder mais pas toucher:
Qu'est-ce qu'il en reste, dis-moi?

Ça n'en a pas valu la peine, jamais,
Pas encore maintenant que je te vois au bout d'un fil de téléphone beige tout mêlé,
Silencieux et sans cillement,
Pas encore maintenant que je te demande à tue-tête de ne plus m'embêter de ton absence,
Et que tout en te priant de ne plus exister, j'ai envie de te recréer tout entier.
Qu'est-ce qu'il en reste, dis-moi?

Galaxie de passions explosées
Et maintenant nous sommes des astres fort éloignés,
Comme c'est fâcheux d'être si troublée par ces hécatombes des étés passés
Alors qu'aujourd'hui je suis adorée à l'orée de cette même journée...
Qu'est-ce qu'il en reste, dis-moi?

Nous ne sommes rien
Nous ne sommes rien
Nous ne sommes rien
Nous ne sommes rien
...Mais j'espère encore.

Oh, je te le redemanderai,
Je te le redemanderai une dernière fois,
Dans l'espoir que tu saches ne pas te tenir coi:
Qu'est-ce qu'il en reste, dis-moi?

1 commentaire:

  1. Tes mot m'ont manqué, mais je comprends le sentiment que tu ressens. "Galaxie de passions explosées
    Et maintenant nous sommes des astres fort éloignés,
    Comme c'est fâcheux d'être si troublée par ces hécatombes des étés passés
    Alors qu'aujourd'hui je suis adorée à l'orée de cette même journée...
    Qu'est-ce qu'il en reste, dis-moi?"
    Eff you ? ça me tue, tout ça... J'attends tes mots juste pour me faire détruire à coups de vérités insupportables. Et en plus c'est beau, tellement beau.

    RépondreSupprimer