jeudi 22 mai 2014

The Breaking of the Fellowship

Guido van der Werve, Nummer acht: Everything is going to be alright (2007)


"Cette nuit-là, mon corps frissonnant emmitouflé dans les maigres draps blafards de l'hôpital, l'unité statique de l'aile psychiatrique faisant doucement vibrer ses cordes vocales d'une berceuse fêlée pour tous ces adolescents maltraités par la vie, tous blottis dans nos petits cubicules de verre comme les poupons naissants avec une malformation ou une maladie quelconque menaçant le funambule juvénile des battements de leurs coeurs, je me suis dis qu'à partir de ce moment, soit je périrais du mal qui me rongeait le cerveau dans l'année suivante, pour de bon, violemment et sans issue, soit je sortirais de l'intensité de cette souffrance onirique et parviendrais à être véritablement heureuse.
Et devinez quoi? 5 ans plus tard, j'écris ces lignes."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire