mercredi 26 mars 2014

In the opal morning light, see your gun there shining bright… shining bright...

Poésie automatique style Lautréamont commune avec le farfadet. (à quelques remaniements près)


Rencontre prédestiné depuis la pensée originelle. Amours dont l'invocation s'est déroulé des milliers de siècle auparavant par des mages de Toumain… Et au noyau de la terre, sommeil une gigantesque bête qui insuffle l'amour à tout les êtres humain.
Les cendres des cités effacées, perdues au vent comme le pollen dans les champs, portaient déjà l'épitaphe de nos vies liées dans leur complainte morte.
Notre oeuvre sera plus belle que celle des serviteurs d'Agamêmnô !
Plus belle que celle des archanges esclaves de cieux plus cléments!
Plus belle qu'une jeune fille qui voit sont bien-aimé dans la voiture d'une autre femme, acculé à des tâches de tromperie !
Plus belle qu'un enfant qui crie devant le corps de sa mère brodé de balles!
Plus belle qu'un poupon au visage lilas dans les bras de ses parents, étranglé par le cordon ombilical!
Plus belle que le suicide d'un homme qui a véritablement compris ce que c'est que le plus beau destin de la vie, celui de se l'enlever, pour le bénéfice de tous
Plus belle que mon visage lisse et serein étendu dans une bière d'acajou, constellé de vos larmes pailletées de l'abandon incompris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire