jeudi 2 janvier 2014

I want your love



J'ai égaré ce qu'il me restait de toi dans un labyrinthe de délires doutant à chaque détour;
Je ne sais plus si ton mal a déjà porté mon nom,
Mais aujourd'hui, j'erre dans les limbes de tes mémoires,
Triviale,
Veuve de papier-macher à l'annulaire tranché
Qui s'éloigne toujours un peu plus loin de tes reins.

Quand tu ne désireras définitivement de moi que le mutisme irrévocable des cailloux dans les poches,

Quand ton âme aura finalement soufflé la bougie de nos amours gâchées,
Quand tu auras pour de bon oublié la valse sentimentale de nos coeurs,
Là,
Enfin,
Je m'étendrai dans ce lit de granit creusé par mes pleurs
Et dormirai.
Poème d'écriture automatique sur une de mes toiles (un peu retouché, tout de même)
______________________________________________________

Je me rend compte sporadiquement que je suis folle amoureuse depuis environs 18 mois d'un monsieur malheureux dans son couple de bientôt un an avec sa copine mineure disjonctée.
"...C'est sur que quand on le met demême, ça fait pathétique en cimonaque."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire