vendredi 26 juillet 2013

Escape Myself


PREMIÈRE ÉRINYE
[...] Tu as besoin de nos ongles pour fouiller ta chair, tu as besoin de nos dents pour mordre ta poitrine, tu as besoin de notre amour cannibale pour te détourner de la haine que tu portes, tu as besoin de souffrir dans ton corps pour oublier les souffrances de ton âme. Viens! Viens! Tu n'as que deux marches à descendre, nous te recevrons dans nos bras, nos baisers déchireront ta chair fragile, et ce sera l'oubli, l'oubli au grand feu pur de la douleur.

Les mouches, Sartre

2 commentaires:

  1. le temps est un bordel où parfois, nous sommes clients, parfois nous sommes catins.

    RépondreSupprimer