jeudi 28 mars 2013

Nocturne # 14


Photo: Christy Lee Rogers (une génie)

Texte spontané sans queue ni tête.


Alors peut-être, oui, peut-être y a-t-il encore une certaine beauté dans les méandres des prénoms, peut-être Montréal est-elle encore belle, avec ses robes de givre, les frissons de ses corolles au printemps et les briques sales de son centre-ville emmitouflé de la douceur d’un peuple qui ne voulait pas autrefois crier trop fort pour ne pas déranger. Peut-être puis-je faner un sourire sans perdre la source d’une parole, peut-être puis-je murmurer mes larmes sans qu’elles ne bouchent les caniveaux d’autres consciences, peut-être, peut-être.
Mais toute cette hésitation, ces si si nécessaires et pourtant si douloureusement ambigus, inatteignables, ne remplira jamais le vide du plein qui fait de ce monde une toile où tous se frôlent sans s’étreindre et qui me perdent, moi, poussière d’abandon de l’érosion des émotions, dans les vents contraires des rythmes marins.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire