vendredi 13 janvier 2012

The fabric of dreams is ripped apart...



"Well, you see, Willard, in this war, things get confused out there. Power, ideals, the old morality, and practical military necessity. But out there with these natives, it must be a temptation to be God. Because there's a conflict in every human heart, between the rational and irration, between good and evil. And good does not always triumph. Sometimes, the dark side overcomes what Lincoln called the better angels of our nature."

"And what would his people back home want if they ever learned just how far from them he'd really gone? He broke from them, and then he broke from himself. I'd never seen a man so broken up and ripped apart."

"Have you ever considered any real freedoms? Freedoms from the opinion of others... even the opinions of yourself?"

Apocalypse Now


Tout déchirer. Qu'il ne reste que des lambeaux dont on ne peut plus reconstituer le casse-tête humain.
Des rubans de satin, dans les cheveux, autour des cuisses, has been the loneliest experience of my life, boire un peu plus, un peu moins, des goulots, du culot, oublies-moi, on arrache les pétales des bégonias, un à un, et on y trouve des terminaisons nerveuses.
J'ai prêché le dieu de la consommation avec ma matriarche pour quelques paires de bottes inutiles. Nous sommes des sujets aveugles, endoctrinés par la propagande alentours, déjà destinés à un univers factice projeté par les projecteurs technologiques dont nous ignorons le plus important de la conception; mais il ne sert à rien de s'en rendre compte. I'll take the blue pill.
"Je prendrai ton âme, au complet, pour la panser de ses traumatismes, je prendrai tout, sur mes épaules, sur cette colonne d'os chancelante, crois-moi, l'acceptation complète des échardes sous tes ongles qui te font pleurer quand tu te griffes pour te souvenir de celui qui les a enfoncé là, des chocs post-traumatiques, tout, tout, jusqu'à ce que tu sois aussi serein que tu le désires, jusqu'à ce que les bouteilles ne soient plus nécessaires."
Les assassins de l'assassin sont aussi des assassins.
Craque ton allumette, tires ta cigarette, puis sur la gâchette.

1 commentaire:

  1. Meurs comme quand on vient au monde.
    Dans un liquide chaud, repu de silence.

    RépondreSupprimer